Archives pour la catégorie TABAS

Illustrations, dessins et publicités de l’illustrateur Tabas, représenté en France par l’agence Lezilus.

La Villa Alliv revue et corrigée par TABAS

L’artiste et illustrateur Tabas nous présente son projet de réhabilitation de la Villa Alliv à Marseille.

salle a manger artistique

Peux-tu nous présenter en quelques mots ton exposition à la Villa Alliv ?
Nous avons récupéré une villa à l’abandon depuis une dizaine d’année dans les beaux quartiers de Marseille.
Une villa urbaine et atypique, maintenant dédiée aux résidences artistiques, un espace de bureaux et d’accueil des évènements… Beaucoup d’artistes invités, issus du graffiti, sont venus y peindre pendant l’été qui a précédé le vernissage de cette première expo, je souhaitais changer le ton.
Je ne suis pas peintre, je ne fais plus de réel graffiti. Je ne me reconnais pas vraiment dans les galeries, et non plus dans une peinture de terrain vague… La villa n’en est plus un d’ailleurs.
Pour la première exposition, j’ai proposé d’abord une direction artistique comme un projet graphique avant de réaliser les différentes pièces de la maison, un concept global, comme une villa T-moins ou tout est à vendre: Salle à manger, couloir, chambre ou salon, papier peint, nappe, et vaisselle…
Séduit par cette réhabilitation, j’ai imaginé cette exposition sous la forme d’un catalogue Ikea piégé, façon fight-club: Un inventaire général, du 13 décembre au 11 février 2015. 21 bd de Tunis. 13008 Marseille.

dinning room lettrage

Parles-nous des oeuvres que tu as présentées dans cette expo…
Après près d’une décade sans exposition solo, je voulais donc prendre à nouveau la parole chez moi : accueillir dans la maison mère Tabas, à Marseille. J’ai réunis tous les partenaires que j’ai pu croiser pendant tout ce temps là, ou les commandes ont remplacé les projets plus personnels. Alcool anisés et vins de la région pour qui j’ai travaillé Pâtissiers, carrossier, céramiste, brodeuse, sérigraphe, imprimeur, clients et ami(e)s se sont impliqués… Une expo solo locale et collective pour résumer. On y parle megotrip, smoking room, abécédaire Dada, Cuts Off à manger et festin nu à partager.
Je travaille autour de la nourriture depuis plusieurs années. La salle à manger s’est donc imposée d’elle même. La chambre, les couloirs et autres pièces ont suivie.

tabas villa alliv

villa alliv marseille

En quoi travailler sur l’espace particulier d’une villa a plus particulièrement conditionné et influencé le travail exposé ?
Depuis 10 ans deux ou trois choses ont changé. A l’époque, on a passé beaucoup de temps à peindre dans la rue ou des endroits abandonnés. Le graphisme et l’illustration ont été teinté par tout ça. Depuis les galeries privées se sont intéressées au phénomène, mais je ne me reconnais pas la dedans. Trop nombreux sont ceux qui spéculent et lorgnent du côté de l’oeuvre, des formats et de la cote, mais je nourris mon travail autrement.
La villa Alliv et ses espaces multiples est un terrain de jeu inespéré qui s’est ouvert par hasard, autant de pièces que de facettes multiples qui illustrent mon travail …

assiete dessinee par l artiste tabas

vaisselle illustration

exposition a la villa alliv

Peux-tu nous parler du rapport particulier que tu entretiens avec le tabac ?
Je fume et je bois comme tout le monde, pour faire la fête, mais pourtant je n’ai pas ces addictions.
Mon nom vient d’un projet de mixtape qui n’a jamais vu le jour avec Djel le DJ du groupe marseillais Fonky Family au milieu des années 90. Je cherchais un nom, un logo et ces mecs là fumaient beaucoup. Une K7 dans un paquet de clope,
et TABAS est apparu, une expression qu’on utilise tous les jours, « ça tabasse » c’est faire du bruit, taper fort…
comme un détournement du logo des débits de tabac, Le projet ne s’est pas fait. Je l’ai gardé pour moi finalement car cette provocation m’intéresse.
Je joue avec mon nom depuis les années graffiti, un truc autour du mEGOTRIP.

megotrip

sculpture tabas

Sur quoi travailles-tu actuellement ?
Je prépare un projet de diner dans la salle à manger de la villa T-moins. J’aimerai que les convives mangent dans mes assiettes.
On commence la monographie d’un artiste peintre de Marseille issu du punk… en attendant la mienne, dix ans depuis la sortie du design designer qui m’était alors consacré…

i am always the last to leave

Plus d’images de Tabas.

nourriture en papier

TABAS nous présente son travail pour Marsatac 2014

Tabas revient pour nous sur ses 10 ans de collaboration avec le festival Marsatac, et nous présente par la même occasion son travail pour l’édition 2014.

tabas marsatac 10 ans collaboration

Peux-tu nous présenter en quelques mots ton travail pour Marsatac 2014 ?
Cette édition 2014 vient clore une trilogie développée autour de la thématique « Riot » entre 2010 et 2013. En 2013 Marseille a été capitale Européenne de la culture, et cette année 2014 marque une évolution par rapport à la communication des années précédentes. La direction du visuel Marsatac 2014 est en effet placée sous le thème de l’illusion… On y découvre une porte double proposant à la fois une ouverture vers les étoiles et une ouverture vers un univers visuel et sonore. Ce visuel illustre assez bien ce que sera cette édition 2014 du festival.

marsatac 2014

tabas festival marseille illustration

Après maintenant 10 ans de collaboration, comment parviens-tu à renouveler l’univers graphique de Marsatac ?
Avec le temps une identité visuelle s’est peu à peu développée, avec comme constante un côté pop et un certain goût pour le fait-main. Chaque année on propose une idée de fond guidée par l’actualité ou nos envies personnelles. Des invasions martienne du début à l’émeute des dernières années, la communication du festival a pris différentes formes.
Le projet de loi Fillon interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public a par exemple donné les flyers bandanas en tissus. Un visuel uniquement typographique pour annoncer la programmation a permis de diffuser des flyers « emballages de pommes ». Le « non visuel », avec l’affiche blanche portée par les artistes de l’évènement nous a permis de mettre la programmation en dehors de l’affiche…
Le thème de l’invasion reste une constante, parfois un peu acide mais toujours bon enfant…
Le plaisir reste un ingrédient essentiel de la création des visuels Marsatac.

festival Marsatac
Affiche « emballage de pomme » pour la 9ème édition de Marsatac.
artiste Marseillais
Cette affiche blanche est une collaboration précédente entre l’artiste Marseillais et le festival.

Quelles ont été tes sources d’inspiration pour cette thématique Illusion de l’édition 2014 ?
Je peux évidemment citer travail de Maurits Cornelis Escher qui reste une référence en matière d’illusion visuelle. J’aime également les « magic black hole » d’Acme que l’on retrouve entre autre dans la série Bip Bip et le Coyote…

illusion visuelle

Sur quoi travailles-tu en ce moment ?
Les commandes ne représentent finalement que la moitié de mon travail. L’alternance commandes et projets personnels alimente en permanence mon processus créatif. Je travaille en ce moment sur des évènements musicaux, des projets autour de la nourriture, des marques d’alcool, et je collabore avec le pâtissier Mandonato afin de créer l’identité visuelle de sa patisserie Saint Victor. Je prépare par ailleurs un projet d’exposition dans une immense villa abandonnée des quartiers « riches » de Marseille. C’est une sorte de villa T-moins, une résidence d’artistes qui aura une durée de vie éphémère.

marsatac 25 27 septembre 2014

Plus d’images de Tabas.

Mixatac designés par TABAS

Tabas a assuré la création et le graphisme des pochettes de la série de compilations Mixatac produites par le festival Marsatac.

Initiées en 2008 par le festival Marsatac, les compilations Mixatac explorent et restituent le résultat de rencontres artistiques entre artistes marseillais et internationaux.
Tabas a été choisi pour créer les pochettes des trois chapitres de cette aventure collective et sonore, partie de Marseille à l’assaut des rivages méditerranéens.
À noter qu’un concert exceptionnel clôturera la 15e édition du festival Marsatac le 29 septembre au théâtre de la Criée à Marseille.
En attendant de célébrer cet évènement unique, découvrez les superbes pochettes réalisées par Tabas pour ces compilations.
Plus d’images de Tabas.

compilations Mixatac
1er volume de la série de compilations Mixatac avec des artistes tels qu’Ahmed Fofana, Issa Bagayogo ou encore David Walters
Beyrouth
Pour sa 2ème compilation, Mixatac se penche sur le meilleur de la musique en provenance de la ville de Beyrouth
Tabas design
Comme sur toutes les pochettes, Tabas a assuré la création et le design graphique de ces compilations éditées par le festival Marsatac

Paloma sous la direction visuelle de TABAS

L’illustrateur et artiste Marseillais Tabas a réalisé la direction artistique de la programmation du festival Paloma qui se tiendra dans la ville de Nîmes.

Nous vous parlions récemment de l’intervention de Tabas sur la D.A. du festival Marsatac 2013 à Marseille.
Toujours aussi débordant d’énergie et de créativité, l’artiste ne s’est pas arrêté en si bon chemin et à choisi d’assurer la D.A. du festival culturel Paloma qui se déroule à Nîmes.
Ce festival se veut un trait d’union entre des univers culturels souvent disjoints avec une programmation forte et des artistes de notoriété internationale tels que Boys Noize, Oxmo Puccino ou encore Public Enemy.
Tabas a su retranscrire visuellement l’a volonté de souplesse, d’ouverture et d’ancrage territorial propre au festival.
Découvrez en avant première les programmes de l’évènement concoctés par le plus Marseillais des artistes de Lezilus.
Plus d’images de Tabas.

Programme festival Paloma
Programme du festival Paloma réalisé par Tabas
visuels innovants
L’artiste a su retranscrire l’esprit créatif du festival avec des visuels innovants
illustrateur Tabas
La série de concert et d’évènements culturels ont été mis en forme et en couleur sous la direction artistique de l’illustrateur Tabas
typo et dessins
Un joli programme tout en typo et en dessins pour ce festival pas comme les autres

Marsatac 2013 par l’artiste TABAS

L’artiste et illustrateur Tabas a réalisé la direction artistique de la communication visuelle du festival Marsatac 2013.

À noter que cette édition de Martatac est particulièrement spéciale. Nous fêterons en effet cette année les 15 ans du Festival.
Pour fêter dignement cet évènement, et en tant que Capitale Européenne de la Culture la ville de Marseille a décidé d’étendre son champs d’action.
Comme à son habitude, Tabas a su trouver un moyen innovant et original de communiquer autour de cet évènement.
L’artiste a choisi de réaliser une série de lettrages qui ont été diffusés à travers la ville sous de nombreuses formes.
Retrouvez ci-dessous les tatouages temporaires, graffiti et pochoirs réalisés par l’illustrateur marseillais.
Lors du festival, trois soirées seront organisées à Nîmes et sept à Marseille.
Marsatac 2013 proposera pas moins de 90 concerts répartis dans divers lieux atypiques tels que des église, cinémas, théâtre, salles, ou encore chapiteaux…
En 2013, les lieux et les formes du festival se diversifient tandis que la programmation s’étoffe.
Plus d’images de Tabas.

Tatouage temporaire illustration Tabas
Tatouage temporaire basé sur une illustration de l’artiste Tabas
graffiti pochoir live
Action de graffiti au pochoir en live dans les rues de Marseille à l’occasion du festival Marsatac et sous la direction artistique de Tabas
lettrage marsatac 2013
Lettrage réalisé par l’artiste sur les murs de sa ville
intervention artistique  illustrateur Lezilus
Même les sols de la ville prennent vie grâce à l’intervention artistique de l’illustrateur de Lezilus
Graffiti Tabas
Graffiti par Tabas pour l’édition 2013 de Marsatac
Tatouage temporaire Tabas
Tatouage temporaire par Tabas